L'inspiration de Trilok est née d'un masque. Ce masque joue pendant la Diablada, grande fête bolivienne qui a lieu chaque année à Oruro, dans les hauts plateaux des Andes. L'idée était de reprendre le rôle du diable et de proposer un spectacle reprenant les danses du personnage sur échasses. Trilok est maintenant devenu un groupe de diables rieurs et farceurs, courant, gesticulant dans les rues des villes, l'essentiel étant de transmettre une énergie dynamique, positive et enjouée.

Les diables, entièrement peints en bodypainting, se réunissent après leur déambulation sur une place de la ville pour danser, jongler, offrir leurs acrobaties et inviter ceux qui le souhaitent à s'amuser avec eux pendant un spectacle fixe de 25 mn ! Trilok se joue de 3 à 5 artistes.

© 2018 par THEATRE IgUANE.